Jésus a dit "Le Royaume de Dieu est en toi et tout autour de toi, pas dans des palais de bois ou de pierre"

Jésus dit "Fend le bois je suis là; soulève la pierre et tu m'y trouveras!"

www.unisson06.org/dossiers/religion/ecrits_spirituels/christianisme/evangile_thomas.htm

mercredi 30 mai 2012

technorati

 SNBZSBTF4EM6

COMMENT REAGIR FACE A UNE PERTE D'IDENTITE



 
Comment réagir face à une perte d'identité
28 mai 2012
 
 La vie vous malmène et vous ne savez plus vraiment qui vous êtes. Des vagues à l'âme vous assaillent comme des tsunamis et votre religion reste muette à vos attentes à cause du même discours qui n'a pas évolué depuis des siècles…
Quand on en arrive à ne plus savoir qui l'on est, que l'on doute de soi et de ses capacités, que l'on remet en cause la vie que l'on mène, que l'on se pose la question du pourquoi et de la nature des relations que l'on a avec les gens qui nous entourent, on peut se sentir alors un brin déboussolé.
Cela peut vous tomber sur le dos n'importe quand car, mécaniquement, un jour ou l'autre, vous y serez confronté. Croire que la vie n'est que la continuation de votre routine actuelle, et cela jusqu'au cercueil, est une vision assez enfantine de celui ou celle qui pense pouvoir maîtriser le déroulement de sa vie.
Cela peut se faire en fonction de l'âge (crise de fin de trentaine par exemple), ou d'un choc profond suite à un accident de voiture par exemple, ou la mort d'un proche, ou parce que l'on est viré après 30 ans de bons et loyaux services.
Bref, n'importe quoi d'assez "sérieux" peut vous faire vous remettre en question assez sérieusement pour vous sentir déstabilisé avec à la clé une remise en question tout aussi sérieuse.
Comme vous pouvez le constater, j'ai utilisé le mot sérieux 3 fois dans la phrase précédente. Cela n'est pas un hasard, car c'est seulement quand c'est sérieux que nous sommes affectés. Or, qu'est-ce que veut dire "sérieux" sérieusement ?
"Qui n'est pas destiné à faire rire", "Qui ne se laisse pas aller facilement à la distraction", "Important, de grande conséquence", "Qui s'applique fortement à son objet", "Qui peut avoir des suites fâcheuses", "Sincère, vrai", "Ce qui est important, essentiel", "Caractère de celui qui ne plaisante pas, qui est grave", "Caractère de ce qui est doit être pris avec considération".
On comprend donc que "sérieux" est une contraction de la vie où la densité de notre interprétation fait que l'on pense que c'est grave et que l'on ne s'en sortira pas indemne. On a donc le droit de ne pas en rire et ni plaisanter à son sujet !
Ne plus savoir comment on s'appelle est donc vraiment une étape ou un passage qui nous fait remettre en question qui nous sommes ainsi que notre interaction avec le monde extérieur. C'est donc un évènement magique et salvateur car il va permettre de nous dépoussiérer les neurones !
Certes, ce n'est pas plaisant mais cela aide très fortement à retrouver ses marques. En effet, les micro-lâchetés, les micro-renoncements, les micro-mensonges, les mini-compromis viennent souvent à nous faire sortir de notre voie intérieure.
On croyait rouler sur la route mais en fait on roulait à moitié sur la berne. Alors c'est vrai qu'un jour un poteau nous a arraché l'aile (droite, si possible) et le moteur cale subitement. C'est comme un choc et c'est vraiment sérieux, très sérieux et on n'en rit pas du tout !
Voici donc une série de réactions à prendre :
1 – Dédramatiser
Ne donnez plus le côté sérieux à la chose et permettez-vous plutôt de regarder cela avec un certain amusement intérieur. Faites comme le boxeur allongé sur le dos sur le ring à moitié sonné qui vient de se prendre une droite qu'il n'a pas vraiment vu venir et qui se dit : "Putain c'était une bonne celle-là !".
Vous savez que vous allez vous relever et peut-être perdre le match, mais ce n'est pas grave car ce n'est que partie remise. Prenez cela comme une prise de conscience salutaire qui vous permettra de vous entraîner encore plus fort à l'entrainement.
Dites-vous que c'est seulement un passage où vous serez un peu groggy et que le mal à la mâchoire disparaîtra de toute façon. Et puis du côté des gencives, vous savez parfaitement que votre protège-dent a fait son boulot.
2 – Posez-vous la question du pourquoi
Rien n'arrive comme cela par hasard car le hasard n'existe pas. Ce n'est qu'un mot que notre mental utilise pour dire qu'il n' rien compris à l'affaire. Alors pendant que vous êtes allongé à moitié dans les vaps, essayez de vous remémorer l'enchainement des choses qui vous ont fait arriver dans cette situation.
Vous discernerez qu'il existe deux grandes classes : celle dont vous êtes le responsable direct et celle que j'appellerai karmique. La première vous sera plus facile à accepter alors que la seconde vous fera crier très fort contre le Ciel (cela n'empêchera pas de pousser une gueulante défoulatoire pour le premier cas).
3 – Elaborez une stratégie de remise en place
Ne cherchez surtout pas à tout remettre en place comme avant car vous n'êtes plus comme avant. Profitez-en pour découvrir ce que vous aimeriez changer dans votre vie, votre manière de vivre.
Ces moments de vague à l'âme ne sont que des rééquilibrages pour vous faire revenir sur la route et arrêter de rouler à moitié sur la berne. Profitez-en car vous allez avoir un nouveau phare droit, une nouvelle aile et peut-être une nouvelle roue avec pneu neuf.
Ayez de l'ambition dans votre remise en cause. Soyez positif et posez-vous vraiment les bonnes questions. Celles qui sont vraiment essentielles à votre bien-être intérieur, à votre paix intérieure.
4 – Passez à l'action
Contrairement aux vœux du nouvel an, cette fois-ci il faut vraiment être décidé de mettre en oeuvre vos résolutions. Certes, cela risque un peu de couiner autour de vous mais profitez-en car ceux de votre entourage seront compréhensifs à votre égard.
Ils diront "Ah, avec ce qu'il s'est pris il est normal qu'il soit encore dans le coltard". Profitez-en réellement sinon vous serez bon pour un prochain panneau de signalisation. Ne répétez pas l'erreur !
5 – Soyez sourd aux autres mais totalement ouïe pour vous-même
En effet, votre nouvelle manière de conduire va probablement déplaire, alors persistez dans votre voie car c'est votre voie et votre vie, pas la leur. Laissez-vous la chance d'être différent, d'être vous-même et d'y prendre plaisir.
Certains de vos amis s'éloigneront laissant ainsi la place à d'autres qui ne connaîtront rien de votre passé. Devenez un homme neuf comme quand on a refait la peinture de la voiture lors du changement de l'aile.
La carcasse de la voiture n'a pas vraiment changé mais elle roule avec quelques pièces neuves et le chauffeur a changé de manière de conduire et peut-être de destination.
6 – Persistez et consolidez
Après quelques km, vous vous serez fait à votre nouveau style et vous remercierez le Ciel de la chance que vous avez eu grâce à ce poteau indicateur qui trainait sur le bord de la route. Lui aussi, son destin aura changé !
Affronter un blues d'identité n'est pas une mauvaise chose en soi mais plutôt le signe d'une transition entre un avant et un après.
C'est vrai que sur le moment, on n'est pas trop d'accord de vivre cela et c'est le pourquoi des "accidents". Ils ne sont là que parce que nous ne voulons pas vraiment changer ou pas changer assez vite.
La vie a ses règles et c'est notre âme qui en décide le timing. Elle, elle sait ce qu'elle est venue faire et quelquefois elle se doit de remettre les pendules à l'heure. Dans ce cas, on parlera d'accidents karmiques et vous ne pourrez pas y couper !
Par contre, les autres accidents que vous avez vous-même déclenchés par votre art de vivre ne sont que des péripéties supplémentaires qui n'étaient pas prévues au programme. Votre ego a voulu imposer sa vision des choses à votre petite voix…
Bref, et en résumé, quand il y a de la casse, pleurez un bon coup sur ce que vous avez perdu puis trépignez à fond de joie sur les nouveaux accessoires que vous allez avoir. Soyez imaginatif mais pas forcément trop demandeur.
On ne vous mettra pas une aile de Roll Royce sur la 2CV ! Par contre pour la peinture, toutes les couleurs sont permises alors ne faites pas forcément dans la couleur du corbillard. Prenez dans les couleurs chaudes sans tomber forcément dans le taxi thaïlandais !
Vous l'aurez compris, une perte d'identité c'est se refaire une pièce d'identité avec une nouvelle photo. C'est un nouveau passeport pour aller loin dans la découverte des zones inconnues qui se cachent en vous. Alors faites que la photo soit belle et en couleur plutôt qu'en noir et blanc où on a l'air d'être des taulards professionnels. Souriez !
Laurent DUREAU

__._,_.___

__,_._,___

INREES | La « conscience » revue par un...

Si vous ne visualisez pas ce message, rendez-vous sur cette page


INREES - Institut de Recherche sur les Expériences Extraordinaires

Comment expliquer l'impossible : être en état de mort clinique et pourtant conscient ? Le Dr. Pim van Lommel, médecin de renommée mondiale, présente ses déductions dans un nouveau concept sur la continuité de la conscience.

Revivez la conférence du Dr van Lommel, en vidéo HD pour les abonné(e)s.
Abonnez-vous pour en profiter »


Mardi 12 Juin 2012, l'engouement des Occidentaux pour le chamanisme amazonien a pris une véritable ampleur depuis quelques années... Partir en quête initiatique en Amazonie, oui mais comment faire ?



L'équipe INREES,

www.inrees.com


Vous êtes actuellement abonné à la newsletter de l'INREES - inrees.com
Pour vous désinscrire : cliquez sur ce lien



mardi 29 mai 2012

EMBRASSEZ L' AMOUR QUE VOUS ETES



 

Messages du 25 mai 2012

Embrassez l'amour que vous êtes

Ne meublez ni vos pensées ni votre temps avec les problèmes des autres. Vous êtes nombreux à passer trop de temps à penser aux problèmes de ceux qui vous entourent et à essayer de les résoudre. C'est comme si vous aviez huit bras et que vous mettiez votre nez et vos mains dans les affaires des autres. Ce n'est pas de votre ressort à présent. Toute personne est responsable de la situation de sa vie. Si vous le croyiez vraiment et si vous aviez confiance que le Plan Universel œuvre toujours pour le bien de chacun, vous n'interfériez pas dans la vie des autres en essayant d'arranger les choses.

Voici un exemple, bien qu'assez radical. Imaginez-vous au bord d'une falaise avec une personne amie. Voilà que cette personne veut se lancer dans le vide. Quand elle s'approche du bord, vous tentez de la ramener en arrière. Alors plusieurs choses sont possibles. La personne peut vous entraîner avec elle, ou bien vous pouvez empêcher un suicide, avec bien sûr le fait qu'elle peut sauter plus tard. Si vous observez simplement l'action, vous pouvez avoir la surprise de voir la personne s'arrêter au bord sans même vouloir sauter. Si vous aviez arrêté cette personne amie avec votre force personnelle, elle n'aurait pas appris qu'en fait elle voulait vraiment vivre. Votre interférence empêche souvent quelqu'un d'expérimenter et d'apprendre ce qu'il a besoin de connaître. Comprenez-vous ?

Alors nous vous demandons d'être heureux avec vos deux bras et de ne pas tenter de contrôler, d'aider ou de manipuler les autres. Maintenant que vous avez coupé vos autres bras, il ne vous en reste plus que deux. Nous vous suggérons de prendre ces deux bras pour vous embrasser vous-même en vous disant que vous êtes aimé. C'est un des buts les plus importants que vous pouvez donner à l'utilisation de vos bras. Imaginez simplement comme le monde serait merveilleux si chacun s'aimait lui-même.

Embrassez l'amour que vous êtes

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

La vie est un film et vous êtes dedans

Lorsque vous allez au cinéma, vous savez que vous ne dirigez pas les choses et vous acceptez ce qui se passe sans réflexion. La vie est comme un film. Néanmoins vous tentez de la contrôler. Lorsque vous jugez les autres ou que vous essayez de changer les situations, vous êtes en fait en train d'essayer de diriger le film de la vie, alors que c'est impossible.

Soyons clairs. Vous imaginez sans cesse des histoires sur vous-même et sur les autres. Par exemple : vous voulez que les choses arrivent plus rapidement et vous tentez d'accélérer le film. Vous pensez qu'un des acteurs (habituellement un ami ou une amie proche ou un membre de votre famille) n'aurait pas dû faire ce qu'il a fait ou aurait dû faire ce qu'il n'a pas fait. Ce « travail » que vous faites exige beaucoup de vous – juger, diriger, critiquer, prendre parti et interpréter la vie des autres. Combien de fois avez-vous fait cela pour découvrir ultérieurement que vous aviez tort ?

Par exemple, vous apprenez que deux amis proches vont divorcer et vous en êtes triste. Vous imaginez toutes sortes de raisons possibles et vous échafaudez plusieurs films dans votre tête. Vous êtes sûr que la cause du divorce est ceci ou cela. Vous vous convainquez vous-même que l'un des deux est malheureux. Et voilà que vous déjeunez avec lui (ou elle) et vous découvrez que cette personne est libérée et même joyeuse lorsqu'elle vous explique qu'une situation « impossible » est maintenant terminée. Alors  tous les films dans votre tête doivent être corrigés pour coller avec la nouvelle réalité qui vous est présentée.

Rappelez-vous que quand vous regardez un film, vous ne le voyez qu'avec vos propres yeux. Cela signifie que vous apportez dans la salle avec vous tout votre passé, toutes vos croyances, tous vos préjudices et toutes les parties de vous qui ne sont pas guéries. C'est exactement ce que vous faites dans le film de votre vie.

Lorsque vous allez au cinéma, vous ne vous dites pas que tel acteur aurait dû apparaître sur scène plus tôt ou qu'il devrait changer de caractère. Vous acceptez ce qui est. Vous vous calez dans votre fauteuil et vous appréciez le film. C'est l'attitude la plus profitable à avoir dans la vie, aussi bien pour la vie des autres que pour votre propre vie.

Mais oui, vous pouvez visualiser votre réalité, et vous le faites à chaque seconde de votre existence. Mais il y a aussi le directeur – qui s'appelle la vie – et qui est constamment en train d'arranger les choses pour chacun. Alors rappelez-vous que vous voyez toujours les autres selon votre propre perspective extrêmement limitée et que vous n'êtes jamais chargé du monde et de ses habitants. En ne jugeant pas et en acceptant simplement ce qui est, vous serez plus heureux et vous aurez davantage d'énergie pour vous exprimer vous-même dans votre propre film.

Alors lâchez prise, acceptez et focalisez-vous sur votre propre vie qui, après tout, est la seule vie que vous puissiez diriger (soit partiellement ou complètement), selon vos croyances.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Voici quelques messages personnels donnés au cours du groupe et qui peuvent vous être utiles.

Ø  Souvent, lorsque vous passez par un profond changement, il est important de nettoyer votre corps pour le soulager d'une surcharge de toxines. C'est particulièrement important après un traitement avec un guérisseur.

Ø  Si vous voulez que votre vie avance, commencez par bouger votre corps – faites de l'exercice ! Lorsque vous bougez votre corps, vous envoyez un message à l'Univers disant que vous voulez du mouvement dans votre vie.

Ø  Après un gros travail, qu'il soit physique ou mental, il est bon de prendre du repos. Mais pas n'importe quel repos ! Prenez du repos en l'appréciant pleinement. Il y a des moments pour travailler et des moments pour vous nourrir. Lorsque vous êtes en vacances, profitez-en pleinement.

Ø  Si vous sentez que vous avez un blocage dans une oreille, posez-vous la question suivante : « qu'est-ce que je ne veux pas entendre ? » Si c'est quelqu'un qui vous est désagréable, rappelez-vous que vous n'êtes pas obligé de passer beaucoup de temps avec lui, mais il est important d'envoyer de l'amour. Cela change tout.

Ø  Acceptez sans jugement les dons que la vie vous offre et qui viennent à vous. Cela peut être difficile à faire à cause de vos idées préconçues. Vous pouvez toujours changer d'avis plus tard, mais il est important d'accepter ce qui est là dans l'instant.

Ø  Lâcher prise complètement vis-à-vis de quelque chose ou de quelqu'un est un acte profond. Si vous continuez à expérimenter de la douleur face à une situation, physiquement ou émotionnellement, vous avez encore du travail à faire.

Ø  Vous êtes ici sur terre pour être authentique et pour remplir le « contrat » de votre âme. Vous savez quand vous êtes sur la bonne voie car cela vous semble simplement juste.

Ø  Quel mal y a-t-il à imaginer que tout ce que vous créez va réussir ? Imaginez que vous êtes en train de devenir une star et que toutes vos créations seront bien reçues. Nul besoin d'entretenir des scénarios catastrophiques dans votre tête.



Vous êtes la star du film de votre vie.

Alors choisissez votre rôle et jouez-le bien.



Messages de Phoebe Lauren. Phoebelauren.com. (Voir ses vidéos sur You Tube en anglais, mais bientôt aussi en français. Ses livres sont maintenant disponibles sur les sites européens en plus des versions téléchargeables.)
__._,_.___

__,_._,___

samedi 26 mai 2012

Message de Laurent Dureau ! COMMENT REAGIR FACE A UNE RUPTURE AMOUREUSE



 
Comment réagir face à une rupture amoureuse

25 mai 2012

 

 La notion de situation désespérée est, me direz-vous, toute relative. En effet, il existe plusieurs plans existentiels où nous pouvons nous sentir désemparé. Cela peut-être sur le plan physique, sur le plan émotionnel, voire sur le plan mental ou philosophique.
Qu'est-ce qui fait que nous prenons cette situation comme désespérée, c'est-à-dire où l'espoir semble s'être évaporé et où il nous semble être souvent impuissant à changer la donne. Explorons cela plus en détail en prenant un exemple.
Le premier qui vient à l'esprit (du moins pour moi), c'est celui de la rupture d'une liaison amoureuse quand vous êtes au tout début de votre vie d'adolescent. C'est absolument le désespoir qui vous tombe dessus !
La rupture n'est pas forcément de votre fait, et encore moins de l'autre personne. C'est simplement la vie qui fait que les routes se séparent et vous savez qu'après cela ne sera jamais plus pareil. Vous êtes comme véritablement impuissant pour pouvoir changer la donne.
Pour être plus concret, j'ai rencontré cette fabuleuse Japonaise en Angleterre et j'en suis tombé fou amoureux. Puis il a fallu que j'aille faire mon service militaire en Allemagne pendant qu'elle s'en allait à New-York pour faire sa vie et espérer décrocher sa Green Card (l'équivalent d'une carte de séjour avant naturalisation).
A l'époque, internet n'existait pas et le téléphone était totalement prohibitif. Restait le courrier avec sa bonne semaine de décalage entre l'émission et la réception. C'est alors que l'on comprend que la relation va être différente car nous sortions au moins 4 fois par semaine tout en sachant que l'on se voyait presque tous les jours puisque nous étions dans la même école mais pas dans la même classe.
Alors que faire face à cette situation totalement désespérante ? Quelque chose en moi était comme brisé, broyé par un destin auquel on ne peut échapper. Alors j'ai fait comme le Titanic, j'ai sombré dans l'océan de la mélancolie jusqu'à plus soif.
J'étais quasi inconsolable et vraiment personne autour de moi n'a essayé, pas même un peu, de me faire revenir à une réalité différente. J'ai écouté pendant des heures, des jours, un monsieur Charles Dumont (ancien pianiste de Piaf) qui tirait sa mélancolie à n'en plus finir. Merci Charles pour ces descentes en apnée. C'est terrible !
Je ne sais plus comment je m'en suis tiré, mais je suis sûr que si l'on me ressort une chanson de Charles, dans la 20ème de seconde je vais revivre à fond cet épisode de ma vie. C'est tout simplement indélébile et plusieurs incarnations n'y suffiront pas !
En revenant donc au sujet initial, une situation est désespérée quand il n'y a plus d'espoir. Et c'est ce manque d'espoir qui nous tue car l'être humain est d'abord un être d'espoir, d'espérance, de mieux, de plus et c'est ce qui lui donne la force de vivre.
La première règle à suivre est donc de retrouver un brin d'espoir, un brin de lumière, un brin d'énergie qui réchauffera votre petit coeur gonflé par le chagrin. Il faut donc trouver une raison, un objectif à atteindre, une direction à suivre pour éviter l'enlisement dans notre propre trou.
Il y eut bien sûr d'autres épreuves toujours plus différentes, plus fortes, plus soudaines, plus imprévisibles et surtout plus profondes. La mort de mon seul et unique frère quand j'avais 32 ans, la mort de mon père 3 ans plus tard puis la mort de ma femme et âme-soeur à 47 ans.
A chaque fois je me suis relevé, mais l'effort était de plus en plus difficile tant ces personnes étaient proches de moi. C'est alors que j'ai découvert la seconde règle qui me permit de ne pas sombrer.
Je me suis dit : " Ils sont partis en voyage ailleurs et je les rejoindrai un jour assurément. Mais comme je n'ai pas leur adresse postale, je leur enverrai de mes nouvelles par mon coeur car je les aime toujours et encore, tout simplement."
Ils me répondent souvent car ils continuent à vivre des aventures avec moi dans mes rêves quand je dors. Je ne fais strictement rien de spécial, sinon que je n'ai aucun souvenir physique dans mon environnement. Pas de photos, de bibelots, de souvenirs quelconques comme font toutes les grand-mères.
Je ne vis pas dans le passé et j'ai une mémoire désastreuse à ce niveau. Je me contente de vivre l'instant présent, que j'ai les yeux ouverts ou fermés d'où ma 3ème règle :
" Ne t'accroche pas au passé car tu ne pourras le changer. Ne projette rien dans le futur car seule la déception t'attend. Vis simplement l'instant car il est le socle et la fondation de ce que tu es en train de vivre et d'être."
La véritable conscience spirituelle ne concerne pas le fait d'agrandir l'humain. Il s'agit d'intégrer le divin et l'humain ensemble ici, dans cette expérience sur la Terre et dans un corps humain.
Quand nous sommes face à une situation désespérée (ou jugée comme telle), il faut savoir que nous sommes l'auteur de notre désespoir, l'auteur de nos souffrances et finalement l'auteur de situations encore plus inconfortables.
Quand au début, notre mental ou notre ego, nous en fait voir de toutes les couleurs, notre coeur prend tout pour lui et notre âme se voit écrire lourdement avec des énergies de destructions, des énergies de lamentation, des énergies d'abandon.
Pour faire face à cela vient inexorablement le dernier rempart qui nous remet à notre juste place. Nous nous adressons d'abord avec colère dans les débuts, puis avec de plus en plus d'humilité avec le temps, à cette chose qui nous semble être Dieu.
Nous nous rendons compte que plus la situation est désespérée et plus notre ardeur à l'appeler est grande. Bien des gens réfutent cela extérieurement car cela n'est pas rationnel pour eux, mais intérieurement ils savent que cela est vrai.
Chaque homme, chaque femme, chaque enfant sur cette Terre est relié à quelque chose de plus grand, de plus fort et qui lui est totalement intime. C'est comme si c'était, en fait, notre propre générateur de vie. Sans cette connexion nous ne pourrions être en vie.
Pourtant, cela n'empêche nombre d'êtres humains de violer toutes les lois d'éthique et de bienséance pour saluer la Vie. Ils sont des véritables bouchers par ce qu'ils disent, par ce qu'ils sont et par ce qu'ils font.
Une situation désespérée, c'est un message puissant qui nous dit qu'une bifurcation est devant nous et que nous serons obligés de suivre une autre voie que celle que nous avions prévu. C'est un impératif de changement afin que la Vie continue d'expérimenter ce qu'elle est : de l'espoir à l'état brut pour le bien de tous.
Dans ce mouvement perpétuel du changement où les rouages de la Vie semblent vouloir vous briser, vous découvrez que vous avez tout à gagner si vous suivez avec souplesse cette musique où chaque rouage peut vous permettre d'aller plus loin dans la découverte de vous-même et de votre propre divinité.
Ma 4ème règle est donc : " Suis le mouvement avec le plus de légèreté possible en communiquant avec ton Soi de toute ta sincérité, sinon les éclaboussures de cette densité te détruiront comme la lave projetée des volcans en éruption."
Puis, une fois la bifurcation prise, je regarde dans le rétroviseur en essayant de me rappeler comment j'ai négocié le virage. J'ajuste donc ma check-list en vue de la prochaine bifurcation.
Apprendre de ses erreurs et de ses succès permet d'augmenter non seulement notre confiance en nous-même mais surtout d'être entre plus sage et plus radieux face aux nouvelles épreuves.
Nous sommes tous des compétiteurs-nés et, au-delà des compliments égotiques que l'on peut se faire, on sait qu'il nous reste encore tant de chemin à parcourir, tant de choses à vivre et à comprendre que l'on se sent des ailes pour encourager tous ceux qui baissent les bras ou qui préfèrent rester sur le bord de la route à contempler et à applaudir ceux qui courent.
La vie est là afin de nous rappeler que nous sommes tous des coureurs, des acteurs de notre vie, et non pas seulement des spectateurs de quelque chose qui nous dépasse.
Nous ne sommes pas là pour être un légume qui subit la vie de sa germination à sa mort dans l'assiette des Dieux, mais être des Dieux qui se la jouent dans le super bac à sable appelé Terre.
C'est comme pour les JO : l'essentiel est de participer ! Vous allez me dire que vous êtes un(e) éclopé(e), alors tant mieux ! Les para-olympiques Français ont ramené plus de médailles que les ténors. C'est bien la preuve qu'il n'y a pas d'excuse pour ne pas jouer !
J'attends donc avec une certaine impatience de passer de l'autre côté pour savoir combien j'ai gagné de points, mais en attendant ma sortie du bac à sable, j'espère bien endosser encore quelques costumes pour écrire encore quelques pages supplémentaires de cet humble vie qui s'accroche à cette carcasse qui se veut toujours aussi partante.
La Vie est un cadeau, alors rendons-lui hommage en étant à la hauteur de ses demandes. On dit que tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Ce dicton en dit suffisamment long pour établir que la vie et l'espoir sont une seule et unique entité.
Vous savez donc maintenant que si vous perdez espoir, la vie ira voir plus loin; alors dépêchez-vous d'aller causer humblement à la parcelle divine qui est en vous afin de bénéficier de quelques bonus supplémentaires pour un prochain tour !
Laurent DUREAU

__._,_.___

__,_._,___

mercredi 23 mai 2012

INREES | Pour que vos rêves deviennent réalité...

Si vous ne visualisez pas ce message, rendez-vous sur cette page


INREES - Institut de Recherche sur les Expériences Extraordinaires

Comment influencer la qualité de ses rêves? Les choisir ou orienter leur contenu? Pour éviter les cauchemars, obtenir des réponses, se soigner, y trouver un guide, de l'inspiration ou encore... Lire la suite »



L'intuition, c'est l'affaire d'une seconde de clairvoyance, par définition impromptue...
Un moment au cours duquel les ados rapportent parfois des perceptions inhabituelles...
Revivez désormais tous nos évènements en intégralité, en podcast ou en vidéo !


L'équipe INREES,

www.inrees.com


Vous êtes actuellement abonné à la newsletter de l'INREES - inrees.com
Pour vous désinscrire : cliquez sur ce lien



mercredi 16 mai 2012

L’archange Tzadkiel

 

Recteur de la séphirah Hesed (la miséricorde) il régit les chefs, l'administration, l'état, le père de famille.
Il dirige la sphère de Jupiter et préside aux phénomènes atmosphériques (c'est le vrai sens du mot météore) nuages, éclairs, brouillard…
Il préside le jeudi.
Dans le zodiaque il régit le Sagittaire et les Poissons (attribués en astrologie à Neptune)
 
La Tradition dit que c'est Tzadkiel qui guida Abraham, le père du peuple hébreux.
Le nom Divin qui lui correspond est : Yod hé vav hé, le nom le plus sacré et le plus secret de Dieu, le fameux  Tétragramaton* des mystiques du moyen-âge.
Son nom signifie « Justice de Dieu »
 
Il est le Père, le père qui commande, le père qui pardonne, le père qui punit…
C'est le gardien des valeurs patriarcales, le gardien de la loi, de la justice (le nom de Jupiter en hébreux est Tsedek qui signifie justice)
Dans la famille : Il guide les pères dans l'accomplissement de leurs devoirs d'éducation.
Il est aussi le guide de tous ceux qui sont justes ou qui tente de l'être au sens biblique du terme.
 
Dans l'esprit de l'homme : Il aide à devenir juste devant l'eternel, Il peut nous aider à comprendre la Loi Divine. Il aide à avoir l'attitude juste, la parole juste, le geste juste. Il donne également le sens du pardon et celui de l'autorité, la volonté et le sens du commandement.
Dans le corps de l'homme les organes masculins de la reproduction, la peau : maladie concernant la peau  mais aussi celles qui font apparaître des marques  sur la peau.
Sur le plan matériel les domaines de Tzadkiel sont la richesse, la bonne gestion, toutes les affaires en rapport avec l'administration et la justice. On doit l'invoquer caque fois qu'il s'agit d'obtenir justice ou indulgence fac à un tribunal, à une administration, à un patron.
Bien entendu, il  vient en aide également à ceux qui, responsables d'une administration, une structure, un groupe, doivent prendre une décision de justice.
 
Dans la société il régit : les chefs d'entreprise, les juges, l'administration, l'appareil d'état :
- ne pas être hypnotisé par le goût du pouvoir ou par le pouvoir dont on dispose,
-  agir dans l'intérêt de tous,
-  ne pas confondre son propre avantage et l'intérêt de la collectivité.
- reconnaître les droits de chacun indépendamment  des sympathies et des antipathies que l'on peut éprouver.
Son Métal est l'étain
Sa Couleur est le bleu
Son Parfum est le benjoin ou djaoui blanc
Prière du matin :
« Saint, Saint, Saint est le Seigneur, le Dieu des armées du Ciel, le Ciel et le Terre sont emplis de sa gloire, Hosannah au plus haut des Cieux. »
ü  (Temps de silence)
« Ange très doux et très saint, toi qui a été chargé de veiller sur mon être, et d'intercéder pour moi auprès du Très-Haut et de me venir en aide en ce monde et dans l'autre, daigne m'inspirer les pensées et les sentiments qui conviennent à la prière que je vais adresser au très saint Archange Tzadkiel.
Daigne emporte vers lui nos prières et demander à l'Eternel Dieu que si nos paroles, nos pensées, nos sentiments, nos intentions, s'était glissée, quelque imperfection due à la faiblesse de notre humaine nature, cette prière soit néanmoins acceptée et nous soit comptée, comme si nous y avions mis parfaitement toues les paroles, toutes les pensées, tous les sentiments, touts les intentions qu'il convenait d'y mettre. »
ü  (Temps de silence)
·         Invocation au très saint Archange Tzadkiel :
« Très saint archange Tzadkiel,
recteur de la séphirah Hesed et des Hasmalim,
toi qui incarnes la justice de l'Elohaï de nos pères,
l'Elohaï d'Abraham, l'Elohaï d'Isaac,
l'Elohaï de Jacob nous t'invoquons
par ce nom puissant en tous «Tétragramaton »
 
ü  (Temps de silence)
« Par le nom de El, les méchants périssent devant Tzadkiel et les justes se réjouissent. Qu'ils exultent et qu'ils soient transportés de joie. »
ü  (Temps de silence)
« Chantons pour El, psalmodions ses noms. Frayons la voie au Chevaucheur des nuées. Réjouissons-nous en Iah et exultons devant lui. Tzadkiel, c'est toi que Dieu a donné pour père aux orphelins, toi, le justicier des veuves. Toi qui donnes une maison au sans-logis et fais sortir le prisonnier enchaîné. »
ü  (Temps de silence)
« Très saint archange Tzadkiel, daigne nous accorder la justice et la clémence, infuse en nous les vertus d'un père juste et aimant. Accorde-nous son courage, sa générosité, sa justice. Guide notre action en ce monde, afin que justice et bonté l'emportent sur égoïsme et orgueil. Enseigne-nous, et enseigne à nos semblables le pardon et la miséricorde. Inspire aux juges la justice et la clémence, préserve-les de la corruption et de la cruauté.
Daigne assister chaque être dans le travail de réconciliation avec El, son créateur, afin qu'il retrouve la pureté qui fut celle de notre père Adam au jour de sa création.
Amen. »
Prière du soir :
« Saint, Saint, Saint est le Seigneur, le Dieu des armées du Ciel, le Ciel et le Terre sont emplis de sa gloire, Hosannah au plus haut des Cieux. »
ü  (Temps de silence)
« Ange très doux et très saint, toi qui a été chargé de veiller sur mon être, et d'intercéder pour moi auprès du Très-Haut et de me venir en aide en ce monde et dans l'autre, daigne m'inspirer les pensées et les sentiments qui conviennent à la prière que je vais adresser au très saint Archange Tzadkiel.
Daigne emporte vers lui nos prières et demander à l'Eternel Dieu que si nos paroles, nos pensées, nos sentiments, nos intentions, s'était glissée, quelque imperfection due à la faiblesse de notre humaine nature, cette prière soit néanmoins acceptée et nous soit comptée, comme si nous y avions mis parfaitement toues les paroles, toutes les pensées, tous les sentiments, touts les intentions qu'il convenait d'y mettre. »
ü  (Temps de silence)
·         Invocation au très saint Archange Tzadkiel :
« Très saint archange Tzadkiel,
recteur de la séphirah Hesed et des Hasmalim*,
toi qui incarnes la justice de l'Elohaï* de nos pères,
l'Elohaï d'Abraham, l'Elohaï d'Isaac,
l'Elohaï de Jacob nous t'invoquons
par ce nom puissant en tous «Tétragramaton »
 
 « Très saint archange Tzadkiel, en cette heure où nous aspirons au repos, nous t'invoquons. Toi, l'archange de la séphirah Hesed, toi le recteur de la sphère de Jupiter, toi le chef des Hasmalim, toi Melchi tzédek (mon roi de justice), Melchi Shalèm (roi de paix), toi qui apportas le pain et le vin à Abraham, scellant ainsi l'alliance entre Adonaï et son peuple, toi qui t'adressas à David en ces mots « Tu es prêtre pour l'éternité à la façon de Melchi Tzédek », le confirmant ainsi comme l'oint du Seigneur. Daigne puissant et saint archange Tzadkiel, faire régner la paix dans nos cœurs, la paix entre les fils et les filles d'Adam, la paix entre la postérité d'Adam et son créateur. Daigne également nous accorder, non à la mesure de nos mérites, mais à la mesure de ta bonté, une part du pouvoir spirituel de l'oint afin que nous participions à son œuvre. Amen. »
Que notre amour s'élève vers toi t que la Paix et l'Amour règne désormais entre toi et moi.
S'il plait à Dieu cela EST.
 
 
*Tétragramaton: est le nom de 4 lettres Yod hé vav hé (Yhavé) que l'on est censé ne jamais prononcer
*la séphirah Hesed : la miséricorde
*Hasmalim: signifie météores
*Elohaï nom de pouvoir "Mon Dieu"
 




__,_._,___

Décrypter les révolutions de demain...

Si vous ne visualisez pas ce message, rendez-vous sur cette page


INREES - Institut de Recherche sur les Expériences Extraordinaires

Pour décrypter les révolutions de demain


Imaginons ensemble l'avenir de la psychologie, de la science et de la spiritualité !
Coïncidence, intuition, sixième sens, révélation intérieure, psychologie positive, champs akashiques, au-delà, chamanisme... Autant de termes que de conférences à (re)découvrir en vous abonnant. Abonnez-vous et recevez aussi le magazine Inexploré »


Le Dr. Pim van Lommel, cardiologue de renommée mondiale, a présenté ses déductions dans un nouveau concept sur la continuité de la conscience... Une révolution pour le monde scientifique !


Mardi 15 Mai prochain, l'INREES accueillera l'anthropologue Jeremy Narby, auteur du Serpent Cosmique, pour évoquer le tourisme chamanique. Partir en quête initiatique en Amazonie,
oui mais comment faire ?



L'équipe INREES,

www.inrees.com


Vous êtes actuellement abonné à la newsletter de l'INREES - inrees.com
Pour vous désinscrire : cliquez sur ce lien



Sil-te-plaît, pardonne moi

L'effet de vos pensées, de vos paroles

Et si nous créerions le monde autrement...

Méditation guidée

Méditer

Vibration de Saint Germain Le beau Danube bleu

Vibration du Maître ascensionné Saint Germain La valse de l empereur